Vite, une toile!.. aujourd'hui...

Informations

Abonnez-vous !!!

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du Club

Prochainement

La Saison des Hommes
Tunisie | 2000| 2h02
Réalisation : Moufida Tlatli
Avec : Rabiaa Ben Abdallah, Ezzedine Gennoun
Version originale (tunisien) sous-titrée en français
    Pour connaitre les accessibilités en fauteuil,
    cliquez sur le lien vers la grille horaire dans la colonne de gauche
    rubrique 'INFORMATIONS'
Aïcha (Rabiaa Ben Abdallah ; Le vent des destins) a épousé Saïd (Ezzedine Gennoun) à l'âge de 18 ans. Mais, comme ses frères, Saïd travaille onze mois par an à Tunis et laisse sa femme à Djerba sous l'autorité de sa mère.

Dès la nuit de noces, Aïcha manifeste le désir de rompre avec la tradition : elle veut le rejoindre à Tunis mais celui-ci refuse. Pour gagner l'argent nécessaire au voyage, Aïcha lui propose de vendre les beaux tapis qu'elle confectionne. Il accepte mais pose une condition : il lui faudra donner naissance à un fils.

Aïcha va passer de longues années à attendre la Saison des Hommes en nouant des tapis qui vont non seulement faire la fortune de Saïd mais aussi étouffer son existence. Confrontée aux réprimandes de sa belle-mère, autoritaire et envahissante, Aïcha veut fuir.


Le site officiel
par



http://www.filmsdulosange.fr/saisondeshommes/index.html


L'avis de la Presse
par

Première - Jean-Jacques Bernard (...) la réalisation fluide, ni réaliste ni théâtrale, s'insinue doucement et finit par disposer un compromis adroit, capable autant de fixer les postures hiérarchiques dans la famille que les tentatives de chacun de rompre avec son sort. Le Point - François-Guillaume Lorrain Grâce à une mise en scène rigoureuse, la réalisatrice des « Silences du palais » restitue avec pudeur et sans aucune hystérie la folie menaçant ces « femmes entre elles » que la tradition oblige à un huis clos ritualisé. Urbuz - J-Ph. Tessé Bien qu'il soit trop posé et qu'il manque de vigueur, le film convainc par son dispositif narratif et ses personnages, finement dessinés, dont la souffrance, les désillusions et les espoirs s'impriment dans leur corps. Le Figaro Magazine - C.G. Dans la lumière du Maghreb, ce film raconte avec douceur une vie difficile mais dans laquelle les rires et l'amour parviennent à prendre place. Monsieurcinema.com - Olivier Pélisson Moufida Tlatli filme avec amour ces visages et ces corps. Si son cinéma ose, montre et parle, il n’y va pas avec de gros sabots et avec un manichéisme malvenu. Le Parisien - n.c. Des images sont de toute beauté et les actrices remarquables. Télérama - Pierre Murat A aucun moment, Moufida Tlatli ne verse dans l'outrance ou la caricature. Elle observe les grandes douleurs et les petites joies de ces êtres en pièces avec tendresse. Une émotion perceptible, mais jamais envahissante (...) Libération - Jean-Marc Lalanne Le scénario paraît parfois exagérément démonstratif; mise en scène, cadrages, lumière flirtent avec un classicisme trop léché. Mais Tlatli (...), manie avec aisance ces glissements temporels entre hier et aujourd'hui et excelle à rebondir d'un menu fait à un autre. Fluctuat.net - Hélène Raymond Moufida Tlatli (...) en profite pour centrer sa narration avec un plaisir évident, presque gourmand, sur la communauté des femmes entre elles, et trouve dans la beauté qu'elle exalte, la matière presque picturale (...) de ses images. Cine Live - Xavier Leherpeur Dénonçant le sort des femmes tunisiennes, Moufida Tlatli confirme sa sensibilité de cinéaste à la morale féminine et avant tout humaniste.

Allocine
5 salles classées
Art & Essai
Europa Cinéma
Label Recherche
Label Découverte

p.ortega@cinemaleclub.com


Tarifs
Tarif normal: 7,80 €
Tarif réduit: 6,80 €
Abonnement 6 places : 6€ / 12 places : 5,25€
Tarif - 14ans : 4,50€