Vite, une toile!.. aujourd'hui...

Informations

Abonnez-vous !!!

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du Club

Prochainement

Le Mariage de Rana, un jour ordinaire à Jérusalem (Rana's wedding)
Palestine | 2003| 1h30
Réalisation : Hany Abu-Assad
Avec : Clara Khoury, Khalifa Natour
Version originale (palestinien) sous-titrée en français
    Pour connaitre les accessibilités en fauteuil,
    cliquez sur le lien vers la grille horaire dans la colonne de gauche
    rubrique 'INFORMATIONS'
A l'aube, Rana, une jeune Palestinienne de Jérusalem-Est, se lance à la recherche, dans le chaos des territoires occupés, de Khalil, l'homme qu'elle souhaiterait épouser avant le soir. Elle est pressée, car son père part s'installer à l'étranger et menace de l'emmener dans son exil si elle ne se marie pas avec l'un des prétendants dont il a établi la liste.

L'avis de la Presse
par

Télé Ciné Obs - Frédéric Faure C'est dans ce contexte douloureux que le film de Hany Abu-Assad finit par trouver sa consistance. Télérama - Pierre Murat Outre sa fantaisie, le film ménage tout au long du périple chaotique de Rana des flashs de gravité qui en font un témoignage précieux sur une réalité pas si lointaine, mais déjà presque dépassée. Les affrontements de plus en plus terribles entre Israéliens et Palestiniens rendraient sans doute impossible, aujourd'hui, le tournage d'un tel film. Libération - Antoine de Baecque Clara Khoury est donc tout pour ce film, elle qui joue Rana avec une forme ultramoderne d'énergie du désespoir. Le Monde - Thomas Sotinel Il arrive que le film pèche par excès de souci formel – un cadre un peu trop apprêté, une lumière qui flatte un peu trop les visages. Mais cette préoccupation est aussi une manifestation du formidable effort que représente Le Mariage de Rana, qui remet de la fiction – dans sa forme la plus insolente, la comédie – dans un endroit du monde qui en est douloureusement privé. Ciné Live - Christophe Chadefaud Véitable morceau de douceur de prime abord, Le Mariage de Rana touche aussi, sans insistance outrancière, aux souffrances profondes de la Palestine. Première - Christophe Narbonne Abu-Assad n'est pas le nouveau Rossellini, mais son film est un témoignage rare, donc précieux, sur un contexte exceptionnel. Zurban - Eric Quéméré Un point de vue inédit, qui fera oublier les nombreuses maladresses d'un film fort attachant. Monsieur Cinéma - Philippe Descottes Sur la fin, le spectateur s'essouffle à suivre Rana dans sa course poursuite. Le dispositif mis en place par le réalisateur pâtit de quelques longueurs. Pourtant, comment ne pas s'attacher à ce touchant personnage de Rana (merveilleuse Clara Khoury), à la fois fragile, en proie au doute, mais aussi déterminée et énergique...

Allocine
5 salles classées
Art & Essai
Europa Cinéma
Label Recherche
Label Découverte

p.ortega@cinemaleclub.com


Tarifs
Tarif normal: 7,80 €
Tarif réduit: 6,80 €
Abonnement 6 places : 6€ / 12 places : 5,25€
Tarif - 14ans : 4,50€