Vite, une toile!.. aujourd'hui...

Informations

Abonnez-vous !!!

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du Club

Prochainement

    Un homme sans l'Occident
    France | 2002| 1h45
    Réalisation : Raymond Depardon
    Avec : Ali Hamit, Brahim Jiddi, Wodji Ouardougou
    Film en français
      Pour connaitre les accessibilités en fauteuil,
      cliquez sur le lien vers la grille horaire dans la colonne de gauche
      rubrique 'INFORMATIONS'
    Une évocation de la vie de l'un des derniers hommes libres du Sahara au début du XXe siècle. Adopté par des chasseurs, cet homme du désert devient un guide réputé et tente d'échapper à la colonisation.

    L'avis de la Presse
    par

    Zurban - Claire Vassé Filmée dans un noir et blanc dont le grain et la lumière sont d'une grande beauté, cette traversée d'un paysage sans repères est aussi l'exploration d'une temporalité qui se délite pour mieux nous envoûter. Positif - Matthieu Darras Le film de Depardon est évidemment rare, car il est empli de qualités morales. Figaroscope - Marie-Noëlle Tranchant Pour une fois, ce n'est pas un documentaire, mais une fcition méditative, qui épouse la courbe lente d'une dune, d'un destin. Monsieur Cinéma - Olivier-Pierre Salvano C'est un des défauts du film, avec sa lenteur narrative parfois somnolente, mais c'est aussi son charme. Depardon prend son temps, le spectateur aussi, confortablement assis dans les salles occidentalisées, habitué à son petit confort "normalisé". Mais le but est atteint : Depardon parvient avec une facilité déconcertante à projeter le spectateur dans la mentalité des habitants du désert. Aden - Philippe Piazzo Autant Un homme sans l'Occident séduit visuellement (beauté du noir et blanc, sécheresse palpable du vent, gifle inlassable du sable qui part en tourbillons), autant son austérité gêne malheureusement à comprendre l'enjeu et le propos du film, et à s'intéresser réellement à ses personnages. Le Figaro - Dominique Borde Ce désert fascinant, ensorcelant qui nous ferait presque honte de trouver ce film languissant et ennuyeux. Le Parisien - Alain Grasset Un film à voir pour ses fascinantes images d'un désert sans cesse balayé par le vent, accompagné par intermittence de la voix du réalisateur. L'histoire, en revanche, n'est pas d'une grande clarté. Télérama - Jean-Claude Loiseau Le ralenti des gestes, la musique mystérieuse de propos indéchiffrables et les regards sans émotion visible sont aussi essentiels qu'un vent de sable tourbillonnant sur les dunes ou que le son mat des étoffes claquant sur la silhouette des femmes. Il ne reste plus au spectateur qu'à se hisser à la hauteur de cette exigence. C'est aussi un pari.

    Allocine
    5 salles classées
    Art & Essai
    Europa Cinéma
    Label Recherche
    Label Découverte

    p.ortega@cinemaleclub.com


    Tarifs
    Tarif normal: 7,80 €
    Tarif réduit: 6,80 €
    Abonnements
    6 places : 36€
    12 places : 63€
    Tarif - 14ans : 4,50€