Vite, une toile!.. aujourd'hui...

Informations

Abonnez-vous !!!

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre d'information du Club

Prochainement

    Les Larmes du Tigre Noir (Fah talai jone)
    thaïlande | 2001| 1h50
    Réalisation : Wisit Sasanatieng
    Avec : Chartchai Ngamsan, Stella Malucchi, Supakorn Kitsuwon, Arawat Ruangvuth, Sombat Metanee
    Version originale (VO) sous-titrée en français
      Pour connaitre les accessibilités en fauteuil,
      cliquez sur le lien vers la grille horaire dans la colonne de gauche
      rubrique 'INFORMATIONS'
    La première rencontre de Rumpoey et Seua Dum remonte à leur enfance. La riche famille de Rumpoey est alors évacuée de Bangkok, au cours de la Guerre du Pacifique, et le père de Dum, Dua, leur offre l'hospitalité dans la campagne de Supanburi. Très vite, l'impétueuse fille de la ville et le timide garçon de la campagne nouent une tendre complicité.
    Ils se retrouvent neuf ans plus tard, alors qu'ils étudient tous deux à Bangkok. Dum est exclu de l'université pour s'être battu. Il promet de travailler dur afin d'économiser suffisamment d'argent pour épouser sa bien-aimée.
    Dum retourne à Supanburi et y trouve son père mourant, attaqué par un bandit déterminé à le supplanter comme chef du village. Il décide alors de se joindre au gang local pour venger la mort de son paternel.


    Le site officiel
    par



    http://www.tearsoftheblacktiger.com/


    Critique de TELERAMA
    par Aurélien Ferenczi

    Un drôle de western thaï dont la force poétique fait oublier le récit faiblard. Attention, bel objet conceptuel ! Ou comment, à la recherche des cultures populaires perdues, un jeune cinéaste de Bangkok, formé par la pub, tricote un drôle de méli-mélo : western sauce piquante - avec le fantôme de Sergio Leone aux fourneaux -, roman-photo sirupeux, comédie musicale country thaï... L'intrigue est aussi prévisible que les personnages sont stéréotypés : au siècle dernier, Dum, bandit de grand chemin, aime en secret la jolie Rumpoey, fille de notable, fiancée à un militaire. Serments, trahisons, fusillades... Forcément, sur de telles bases, le récit s'enlise vite. Mais le plaisir est à chercher ailleurs, du côté de la surenchère plastique. Les teintes pastel de bonbons anglais, à la limite du chromo, rouges presque roses, bleu clair irréels, évoquent ces réclames naïves que le voyageur aperçoit encore en Asie. La force poétique de ces images singulières - qu'on croirait parfois coloriées au pochoir - compense la faiblesse du récit. De plus, Wisit Sasanatieng a l'intelligence de varier le ton : théâtralisation extrême de certaines scènes dialoguées, avec carton-pâte apparent ; parodie pure - un joli hommage au cinéma muet ; scènes d'action punchy, etc. Si Pierre et Gilles, en mission à Bollywood, rapportaient leur film de voyage, le résultat serait sans doute de la même eau... Aurélien Ferenczi (Fah talai jone). Thaïlandais (1h50). Réalisation et scénario : Wisit Sasanatieng. Image : Nattawut Kittikhun. Musique : Amornbhong Methakunavudh. Avec : Chartchai Ngamsam (Dum, le Tigre noir), Stella Malucchi (Rumpoey), Supakorn Kitsuwon (Mahesuan). Prod. : Film Bangkok. Distr. : EuropaCorp Distribution. Télérama n° 2763 - 28 décembre 2002

    http://cinema.telerama.fr/edito.asp?art_airs=MAF2103695&vrub=2&vpage=a_la_une&vsrub=1

    telerama
    5 salles classées
    Art & Essai
    Europa Cinéma
    Label Recherche
    Label Découverte

    p.ortega@cinemaleclub.com


    Tarifs
    Tarif normal: 7,80 €
    Tarif réduit: 6,80 €
    Abonnements
    6 places : 36€
    12 places : 63€
    Tarif - 14ans : 4,50€